Rejoignez-nous!
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Minilady



Féminin Messages : 1278
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 34
Localisation : Cheseaux-sur-Lausanne

MessageSujet: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 8:20

Justin Combs, le fils de P. Diddy, va intégrer la prestigieuse université UCLA, où il se perfectionnera en football américain. Pour son cursus, le sportif bénéficiera d’une bourse de 54 000 dollars ( 52 000 francs). Ce qui choque une partie de l’opinion publique américaine. En effet, son père possède une fortune estimée à 550 millions de dollars. Des internautes estiment que d’autres étudiants méritent cette aide plus que Justin. La chaîne CNN s’est même demandé si le jeune homme ne devrait pas rendre l’argent.

De son côté, l’UCLA explique que l’octroi des bourses n’a rien à voir avec la situation financière des étudiants. Seule la qualité du travail fourni entre en considération.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Minilady



Féminin Messages : 1278
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 34
Localisation : Cheseaux-sur-Lausanne

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 8:21

Je trouve très bien que le travail entre en considération mais je pense que la situation financière doit également compté. Je trouve inadmissible qu'un fils de millionnaire touche une bourse. Aussi doué soit-il ! J'estime qu'il devrait refuser la bourse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
senga

avatar

Féminin Messages : 1444
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 50
Localisation : sous les palmiers ;)

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 10:51

Minilady a écrit:
Je trouve très bien que le travail entre en considération mais je pense que la situation financière doit également compté. Je trouve inadmissible qu'un fils de millionnaire touche une bourse. Aussi doué soit-il ! J'estime qu'il devrait refuser la bourse.

ah oui entièrement d'accord
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloha
Admin
avatar

Féminin Messages : 1303
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 30
Localisation : Brisbane

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 12:06

Oui, valoriser le travail c'est important, et ceux qui glandent ne devraient pas bénéficier d'aides. Mais là, je suis carrément pas d'accord! Surtout qu'à la limite en France, aller à la fac coûte pas grand chose, avec un peu d'économies on paye les inscriptions ou on est exempté si peu de finances. Aux USA c'est tellement cher, tous les étudiants doivent faire des prêts! Ils commencent leur vie d'adulte endettés pendant plusieurs années. Beaucoup doivent interrompre et bosser une année complète avant de pouvoir continuer. Que ce soit le père ou le fils, j'aurais honte à leur place. Tant mieux que sont talent soit reconnu, mais profiter d'une bourse dont le montant n'est rien de plus qu'une journée d'argent de poche pour eux alors que ça peut donner la chance de sa vie à un étudiant bosseur qui n'a pas les moyens, c'est écœurant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happyplace.forumactif.fr
Minilady



Féminin Messages : 1278
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 34
Localisation : Cheseaux-sur-Lausanne

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 12:27

Aloha a écrit:
profiter d'une bourse dont le montant n'est rien de plus qu'une journée d'argent de poche pour eux alors que ça peut donner la chance de sa vie à un étudiant bosseur qui n'a pas les moyens, c'est écœurant...
Exactement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloha
Admin
avatar

Féminin Messages : 1303
Date d'inscription : 04/05/2012
Age : 30
Localisation : Brisbane

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 14:20

Je viens de tomber par hasard sur cet article, c'est effrayant

Etranglée par ses emprunts estudiantins, la jeunesse américaine commence à se mobiliser dans les universités. Alors que la dette globale des diplômés a dépassé le billion de dollars cette année, “Occupy Graduation” dénonce l’augmentation hallucinante des frais de scolarité, véritable frein pour l’avenir.

Dans l’ombre du « printemps érable », une nouvelle vague de protestation déferle sur les États-Unis. La révolte pacifique des québécois contre l’augmentation de leurs frais de scolarité fait des émules au sein d’une douzaine d’universités américaines. Pas de cris, de panneaux ou de slogans lors des cérémonies. Le principe du mouvement « Occupy Graduation » se veut respectueux du protocole et des élèves non concernés : lors de la remise des diplômes, les étudiants mobilisés arborent sur leurs chapeaux si caractéristiques le montant de leurs emprunts. Certains trainent un boulet de bagnard gonflable symbolisant le poids de la dette qu’ils s’apprêtent à supporter en entrant sur le marché du travail.


Un investissement risqué sur l’avenir

Ryan Witt, 30 ans, est sorti de l’université de Floride en 2005. Grâce à un programme gouvernemental, il a pu bénéficier d’un abaissement de ses frais de scolarité, à condition de s’inscrire dans une école publique : « Ça m’a permis de sortir de l’université avec seulement 20000 dollars de dette que je continue quand même à rembourser. Mais pour les étudiants admis dans des écoles privées, ou qui ont dû contracter plus d’emprunts que moi, ça peut facilement dépasser les 150000 dollars… Un vrai fardeau ! ». D’autant que nombre de ces étudiants sur-diplômés se retrouvent avec des petits boulots ne nécessitant aucune compétence particulière. Des emplois qui ne leur permettent pas d’assumer une vie de famille, en plus de leurs obligations financières.

Comme à son habitude, Doo-Occupy combat l’injustice en chanson.

Dans un contexte économique difficile, les études supérieures apparaissent de moins en moins comme un passeport pour le rêve américain. D’ailleurs, 93% des « baby boomers » supportent financièrement leurs enfants, que ce soit pour rembourser les emprunts étudiants, la voiture ou le loyer. Trois diplômés sur dix sont même contraints de retourner vivre chez leurs parents à la sortie de leurs études. Edward Needham, organisateur de « Occupy Student Debt », s’inquiète des proportions que peut prendre cette situation problématique :

“Nous notons déjà une augmentation énorme des prêts étudiants à travers le pays. Ça commence à atteindre un niveau similaire à celui des prêts hypothécaires, quand ils ont commencé à faire défaut. C’est une spirale infernale.”

En 2012, 1,8 million d’étudiants vont sortir diplômés des universités américaines. Parmi eux, 94% supportent des emprunts pour pouvoir payer leurs études. Si l’on compare avec les chiffres de 1993, où seulement 45% des étudiants s’étaient endettés pour accéder aux études supérieures, le constat est alarmant. La somme totale des emprunts étudiants excède le billion de dollars, dépassant celle des crédits alloués pour les automobiles ou les cartes de crédit. Malgré les aides perçues par la moitié des étudiants pour financer leurs études, elle a gonflé de 511% entre 1999 et 2011.


Des universités trop gourmandes

Les raisons de la hausse spectaculaire des prêts aux étudiants sont multiples. La première, la plus logique, est celle de l’augmentation du nombre d’étudiants. Mais elle ne suffit pas à expliquer la crise actuelle. Le problème principal réside dans la facilité avec laquelle les prêts étudiants sont accordés aux États-Unis. Conscientes de ce facteur, les universités n’hésitent pas à augmenter les frais de scolarité d’année en année. Dans tous les cas, les bancs des amphis seront garnis. Devant la gourmandise des établissements, le coût de l’enseignement supérieur a augmenté de 440% en 25 ans, soit quatre fois plus que l’inflation et deux fois plus que les frais de santé. En 2009-2010, les frais de scolarité annuels aux États-Unis tournaient autour de 17000 dollars par an.

En campagne, Barack Obama souhaite un rallongement de la loi sur les taux d’intérêt pour les prêts étudiants (College Cost Reduction and Access Act) qui prend fin le 1er juillet prochain. Ratifiée en 2007 par Georges W. Bush, elle permet d’abaisser de 6,8% à 3,4% les taux d’intérêt pour les futurs diplômés. En visite à l’université de Caroline du Nord, début mai, il a rappelé que ce problème concerne une majorité d’Américains, même ceux qui ont réussi leur carrière : “Attention, rappelez-vous que je suis quand même le président des Etats-Unis ! Eh bien, on (lui et sa femme Michelle, NDLR) a fini de payer notre emprunt il y a seulement huit ans.” Mais les Républicains s’insurgent contre cette motion coûteuse pour les contribuables (environ 6 milliard de dollars selon eux). Devant l’importance du sujet, les deux partis se sont tout de même accordés sur le fait qu’il fallait éviter une hausse drastique de ces taux.

Quelle qu’en soit l’issue, cette situation risque d’avoir de graves répercussions sur la croissance américaine. Les experts s’attendent à des dépenses plus faibles de la part de ces diplômés surendettés, au moins dans les premières années de leur vie active. Après la bulle immobilière, les États-Unis se trouvent face à une nouvelle bombe à retardement. Et lorsque les étudiants américains constatent le sort de certains retraités, qui accusent toujours le poids des emprunts contractés pour financer leurs études, ils savent qu’ils n’ont pas fini de se serrer la ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://happyplace.forumactif.fr
Minilady



Féminin Messages : 1278
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 34
Localisation : Cheseaux-sur-Lausanne

MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   Jeu 31 Mai - 19:58

Juste affraid affraid affraid Je savais pas que c'était aussi grave. J'hallucine qu'ils aient laissé les choses atteindre des proportions pareilles !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le fils de P. Diddy a une bourse pour l'uni
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment aider une personne qui se sent mal dans sa peau?
» Fils de politique méritocratie
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Bourse aux Jouets aux Avenières
» Avoir un fils.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Happy place :: Légèreté! :: Potins & Scoops-
Sauter vers: